1990 - 2000

 

Jazz - Jeux de Scène

Ce ne sont plus seulement les musiciens qui sont présents sur la toile, mais le rythme qui les habite, ainsi que les sonorités de chacun de leurs instruments, rendus ici par la puissance des tons ainsi que la qualité et la diversité des touches que le peintre a su apposer sur la toile.

Si la musique consiste, entre autres à animer un espace de silence par des rythmes conjugués à des mélodies, la peinture ne consisterait-elle pas, elle aussi, à donner vie à un plan initialement vierge et blanc avec les mêmes effets rythmiques et mélodiques? La ligne et la forme organisant l’espace, la couleur et la lumière lui conférant une musicalité particulière.

Dans cet hommage pictural au monde du Jazz, les sonorités chaudes ou froides, sombres ou clairs, éclatantes, ou, au contraire plus profondes semblent se propager, non seulement dans la surface de la toile, mais bien au-delà encore, hors du champ pictural dans lequel elles avaient trouvé naissance.

Claude Duport, Historien de l'art, plasticien